L'agriculture biologique est une condition préalable à la certification biodynamique. Cependant, la biodynamie est beaucoup plus normative que la certification biologique. Nous sommes de fervents partisans de la biodynamie car elle codifie les bonnes pratiques agricoles. L'objectif n'est pas seulement de renoncer aux pesticides et aux engrais chimiques, mais aussi de favoriser un écosystème autorégulé. Cela signifie minimiser toutes les interventions dans le vignoble.

Notre transition vers l'agriculture biologique et biodynamique signifie plus de travail manuel dans le vignoble. Pour éliminer l'utilisation d'herbicides, nous utilisons le binage manuel pour lutter contre les mauvaises herbes. Cependant, certaines plantes, appelées «cultures de couverture», sont conservées et autorisées à pousser naturellement. Les cultures de couverture sont une source naturelle de nutriments, qui peuvent être labourées dans le sol pendant la saison de croissance. Les vignes ont de faibles besoins nutritifs, nous veillons donc à ce que les vignes ne soient pas surstimulées. En analysant les feuilles de chaque bloc individuel, nos gestionnaires de vignobles peuvent déterminer avec précision les besoins en nutriments bloc par bloc et vignoble par vignoble. Plutôt que d'éliminer la végétation environnante, nous souhaitons que nos vignes coexistent en harmonie avec l'environnement naturel qui les entoure.

L'achillée millefeuille, ou Achillea Millefolium, par exemple, pousse abondamment dans les vignobles du sud de l'Okanagan. Il est utilisé depuis des siècles dans le cadre de remèdes curatifs et aide à ameublir le sol où il pousse, permettant aux racines d'autres plantes de pénétrer plus facilement dans le sol. Selon notre directeur de vignoble, John Pires, « l'achillée millefeuille est également bonne pour prévenir le ver-gris ; c'est notre ami. Les vers-gris sont les larves de diverses espèces de papillons nocturnes et l'achillée millefeuille les chasse, empêchant les vers-gris de manger et d'endommager les vignes.

Le pâturin du Canada est une autre espèce de plante utilisée comme culture de couverture. Aussi connu sous le nom de Poa compressa, le Canada Bluegrass pousse bien dans les zones sèches et très fréquentées. Les racines du pâturin du Canada ont des tiges racinaires rampantes qui ont des caractéristiques de fixation du sol, ce qui les rend très utiles pour lutter contre l'érosion. Il nécessite beaucoup de soleil pour pousser, ce qui le rend parfaitement adapté au banc Black Sage.

Le trèfle blanc, ou Trifolium repens, se retrouve également dans nos vignobles. C'est un bon compagnon pour les autres plantes environnantes car il a la capacité de fixer l'azote, ce qui signifie qu'il convertit le di-azote métaboliquement inutile en ammoniac utile. Tout comme l'achillée millefeuille, le trèfle blanc a toujours été utilisé dans les traitements médicinaux et est cultivé et cultivé à de nombreuses fins.

Tout comme notre cave est colorée pour se fondre dans son environnement, nos vignobles coexistent avec la flore et la faune du sud de l'Okanagan afin de pouvoir travailler à l'unisson. Cela aide à garder l'environnement environnant sain et équilibré, et nos vignobles plus durables.

Recevez notre dernier article de blog dans votre boîte de réception en rejoignant notre liste de diffusion:

[contact-form to="gmoss@phantomcreekestates.com" subject="Join the Mailing List"][contact-field label="Email" type="email" required="1″ /][/contact-form]